Urgences-réanimation

Samu de coordination médicale maritime (SCMM) Manche Ouest

Urgences-réanimation

Mal connu et pourtant essentiel à la sécurité en mer, le Samu de coordination médicale maritime intervient à plusieurs niveaux, à la fois comme conseil, coordinateur et expert en interventions en milieu périlleux.

 

 

 

Un acteur clé au cœur du dispositif d’aide médicale en mer


Le SCMM Manche Ouest assure le versant sanitaire de l’action de l’État en mer (AEM). Il est placé sous la responsabilité de la préfecture maritime de l’Atlantique. Cette unité est désignée par le ministère de la Santé. Elle est chargée de la régulation sanitaire de l’aide médicale d’urgence (AMU) des patients en mer, de la projection d’équipes médicales spécialisées en milieux périlleux et de la sécurité sanitaire de la façade littorale atlantique.
En France métropolitaine, la façade maritime est couverte par quatre Samu de coordination médicale maritime : Le Havre, Brest, Bayonne et Toulon. Sous le commandement des préfectures maritimes, les Samu de coordination maritime travaillent en partenariat avec les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (Cross), ainsi qu’avec le Centre de consultation médicale et maritime (CCMM), basé à Toulouse. Le CCMM répond à tous les appels en mer francophones du monde entier et prodigue des téléconsultations médicales. Dans les situations d’aide médicale d’urgence, il fournit au SCMM les informations permettant d’assurer la continuité des soins.
En cas d’évacuation d’un navire, le centre qui coordonne les différents aspects du secours (navigation/pollution maritime/nucléaire/sanitaire) est le CROSS. Le CCMM et SCMM coordonnent l’aspect sanitaire du secours, le SCMM fournit le SMUR Maritime, définit les filières d’aval et organise au contact terre sanitaire l’interface avec le SAMU territorial.  


Missions sanitaires et expertise en milieu périlleux


Le SCMM 29, en lien avec les CROSS Corsen et d’Etel, couvre la façade maritime Manche Ouest, de Saint-Malo à Brest, pour tout ce qui concerne la régulation sanitaire en mer : 24h/24 7j/7j, il assure l’organisation maritime des évacuations médicales (Evamed) et des évacuations sanitaires (Evasan) sur sa zone de compétences.
Le Samu de coordination médicale maritime déclenche si nécessaire les équipes spécialisées du Smur-Maritime. Un Smur-Maritime est constitué d’un médecin et d’un infirmier (IDE/IADE) experts ayant reçu une formation spécifique d’intervention en milieu périlleux. Ces équipes sont projetées en mer, par hélitreuillage ou transbordement, à bord des navires afin de prendre en charge les patients.


Compétent en cas de catastrophe maritime


Enfin le SCMM assure la sécurité de la façade littorale atlantique. Sur ordre de la préfecture maritime, il peut déployer un « PSM-Mer » afin de prendre en charge de nombreuses victimes. Le PSM-Mer permet, le cas échéant, la mise en place d’un Poste médical avancé (PMA) sur des navires. Ce lot catastrophe hélitreuillable et maritimisé est activable 7 jours/7, 24h/24h en 30 minutes.
« Nous sommes là pour garantir la sécurité sanitaire en mer, homogénéiser les pratiques et prodiguer des soins qualitatifs dans des conditions dégradées », résume Ollivier Grimault, responsable du SCMM29.


Le SCMM en bref


UF 56-57
Mêmes locaux que le Samu29
Régulation sanitaire de Saint-Malo à Brest
Sécurisation de la façade maritime atlantique

POUR LA PROTECTION DE TOUS
RESPECTONS LES GESTES BARRIÈRES
ET UNE DISTANCE ENTRE NOUS

 

  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Se laver ou se désinfecter régulièrement les mains
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • Porter un masque