Chirurgie

Chirurgie des yeux

Chirurgie

Ophtalmologie

Le service d'ophtalmologie assure la prise en charge, en urgence ou de façon programmée, de l'ensemble de l'ophtalmologie médico-chirurgicale. L’ophtalmologiste ou ophtalmologue est le médecin spécialiste en charge du dépistage et de la décision de prise en charge thérapeutique des maladies oculaires. 

« Le CHU de Brest offre un service d’excellence en ophtalmologie, reconnu à l’échelle nationale et internationale pour  la qualité de son équipe, la richesse de son plateau technique et son accès à l’innovation.  Les chirurgies réfractives constituent un des grands domaines d’excellence du service qui a été pionnier en chirurgie de la myopie dès les années 1990. Par ailleurs, dans la chirurgie de la cataracte, nous utilisons le laser Femtoseconde, pour lequel nous avons été sélectionnés par le ministère de la Santé afin de réaliser l’évaluation de l’impact médico-économique de cette avancée technologique » Pr Béatrice Cochener, chef de service.

 

L’Ophtalmologie médicale 

L’Ophtalmologie médicale correspond à la prise en charge en termes de dépistage, diagnostic et traitement des maladies oculaires qui donnent lieu à un traitement médical ou parfois chirurgical. 
On distingue 2 catégories de pathologies oculaires :

Pathologies du segment antérieur

- La sclère ou « blanc de l’œil », recouverte de conjonctive, peut rougir, gonfler, s’accompagner de sécrétions en cas d’inflammation (ex : conjonctivite allergique), d’infection (ex : conjonctivite virale) ou de rupture d’un petit vaisseau.

- La cornée, première lentille de l’œil, est très innervée. Son atteinte par infection, inflammation, traumatisme… entraîne une kératite qui se traduit par des douleurs importantes et une diminution de l’acuité visuelle.

- Le cristallin, seconde lentille, joue un rôle combiné avec la pupille dans le mécanisme de l’accommodation. Avec le temps, il augmente son volume et altère sa transparence, devenant alors cataracte qui entraîne un changement de la vision. En dehors de l’âge, il existe d’autres causes (traumatique, métabolique, congénitale…) d’opacification du cristallin.

- Le glaucome correspond à la dégradation du nerf optique. Il se détecte par une altération du champ visuel, une montée durable de la pression intraoculaire et d’autres outils d’imagerie. Cette forme de glaucome s’intègre dans la catégorie des glaucomes chroniques à angle ouvert (glaucome à pression normale, pigmentaire…) d’évolution insidieuse, non douloureuse et irréversible. Ceci justifie une mesure périodique de la tension oculaire et du fond d’œil, surtout à partir de 50 ans et d’autant plus qu’il existe un terrain familial. Plus exceptionnel, le glaucome aigu par fermeture de l’angle est lié à un problème de blocage soudain de la circulation du liquide remplissant le segment antérieur de l’œil. Son terrain prédisposant est en particulier la forte hypermétropie. Le tableau de révélation est aigu avec douleur majeure autour de l’œil, chute de vision et malaise général.

- Les strabismes décrivent toutes les formes de déviation des yeux qui ne travaillent plus en synergie. Un strabisme peut être corrigé par lunettes, lentilles (ou chirurgie). Au-delà de 7 ans, en fin du développement oculaire, le strabisme est constitué (avec amblyopie) et peut conduire si besoin à une chirurgie. La prise en charge place en collaboration étroite l’ophtalmologiste et l’orthoptiste.

Les pathologies du segment postérieur

- Les rétinopathies regroupent toutes les atteintes de la rétine, qu’elles soient d’origine infectieuse (toxoplasmose, herpès…), inflammatoire et immunitaire (dégénérescences évolutives souvent intégrées à des maladies inflammatoires qui touchent d’autres organes) ou congénitales (rétinite pigmentaire…). Elles s’expriment par une baisse progressive de la vision, ceci avec ou sans rougeur et douleur.

- Complications vasculaires de la rétine. Tissu très irrigué, la rétine peut être le siège d’un accident vasculaire par occlusion d’une artère ou compression d’une veine, se traduisant par une chute soudaine de la vue.

- Maladies du nerf optique : la pathologie la plus fréquente est sans nul doute le glaucome. Mais il existe d’autres neuropathies oculaires : toxique (alcool, chimique…), infectieuse, inflammatoire, voire tumorale.

- Maculopathies : la macula correspond à la zone de la rétine qui concentre les cônes, cellules investies dans la lecture fine et la vision des couleurs. Son altération est en particulier observée dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge, ainsi que dans la forte myopie. Une atteinte de la macula se traduit par une perception de gondolés et de déformations des images, avant la diminution de l’acuité visuelle surtout de près.

La chirurgie ophtalmologique 

L’ophtalmologie chirurgicale regroupe l’ensemble des gestes opératoires visant à réparer les tissus oculaires et/ou à améliorer la fonction visuelle :

La traumatologie

- La projection de produits chimiques représente une urgence et impose déjà sur les lieux de l’accident un lavage abondant avec de l’eau pour rincer le maximum de produit toxique avant d’être conduit à l’hôpital pour examen. Il est important de ramener si possible les références de l’agent chimique en cause.
- Les traumatismes perforants peuvent être source de saignements, de changement des volumes et de la morphologie oculaires. Ils nécessitent une consultation en urgence. 
- Les traumatismes contendants « à globe fermé » (par exemple un choc avec un ballon, une balle de tennis, un bouchon…) imposent également un examen en urgence car ils peuvent être source de contusions ou de dégâts intraoculaires plus ou moins insidieux. 

- La projection d’un corps étranger comme un éclat métallique, un fragment végétal, un grain de sable… se traduit par une douleur aiguë liée à l’atteinte cornéenne avec altération de sa surface.



La chirurgie du segment antérieur

- 
La cataracte : il s’agit de l’opération la plus pratiquée en France et dans le monde. Elle consiste au retrait du cristallin qui s’est opacifié et qui sera remplacé par un implant placé dans le sac naturel du cristallin. La chirurgie recourt aux ultrasons ou au laser Femtoseconde. Une plateforme d’exploration avancée permet également la sélection et le calcul d’implants intraoculaires de dernière génération, correcteurs de l’astigmatisme et de la presbytie.

- Le glaucome : lorsque le traitement par gouttes n’est plus suffisant ou mal toléré, une chirurgie dite « filtrante » pourra être justifiée. Elle vise à faciliter la circulation du liquide intraoculaire afin de diminuer la tension de l’œil. Le service est également équipé de différents types de laser pouvant compléter l’arsenal de traitement des glaucomes.


- Les greffes de cornée regroupent toutes les techniques qui œuvrent à redonner une transparence et/ou une régularité d’une cornée anormale pour améliorer la capacité visuelle, voire pour sauver les patients de la cécité. Le CHRU de Brest est un des gros centres greffeurs français et dispose des technologies innovantes comme les différentes stratégies de greffes lamellaires qui permettent de ne transférer que la couche de cornée malade et d’éviter ainsi, dans nombre de cas, le changement de toute la cornée. 


- Le strabisme : en cas de déviation oculaire stabilisée et persistante, une opération des muscles oculomoteurs, ajustée pour le réalignement des deux yeux, peut se discuter.


- La chirurgie de la conjonctive rassemble tous les gestes qui permettent le prélèvement ou le retrait de rougeur, grosseur, prolifération organisée sur le blanc de l’œil (ptérygion, tumeurs…) ou le bord des paupières (chalazion…).
La chirurgie des paupières et des voies lacrymales comporte un aspect fonctionnel et cosmétique, allant de la réparation des voies d’évacuation des larmes au repositionnement des paupières, pour une préservation de l’intégrité de la cornée et de la surface oculaire.


- Les chirurgies réfractives permettent la correction des myopies, hypermétropies, astigmatisme ainsi que la compensation de la perte d’accommodation que représente la presbytie. Parmi les techniques utilisées : laser Excimer de surface (PRK), Lasik, anneaux, inlays, incisions et chirurgies intraoculaires (implants phaques glissés en arrière de l’iris et implants pseudophaques remplaçant le cristallin, multifocaux ou encore à profondeur de champ augmentée, toriques en cas d’astigmatismes combinés).

2 compartiments  définissent les 2 champs d’hyperspécialités

La chirurgie du segment postérieur 


- Le décollement de la rétine se manifeste par des éclairs lumineux, une amputation du champ de vision par une zone sombre ou une baisse de vision. Il sera traité en fonction de son étendue par traitement laser ou par chirurgie, externe ou intraoculaire. 


- La vitrectomie consiste en un nettoyage du compartiment postérieur, en avant de la rétine, de son gel de remplissage, appelé le vitré, qui peut être le siège d’une infection ou d’une hémorragie (notamment dans certaines complications du diabète ou des traitements anticoagulants). 


- La chirurgie de la macula est une technique plus récente grâce à la miniaturisation de l’instrumentation et une meilleure compréhension des mécanismes des maladies maculaires. Il est ainsi possible de peler une membrane, aspirer un hématome, gestes chirurgicaux souvent combinés à une vitrectomie.

L’équipe médicale et paramédicale :

- 1 praticien hospitalier, professeur des universités, chef de service. 
- 1 praticien hospitalier, chef de clinique. 
- 1 praticien hospitalier, chef de clinique assistant.
- 1 praticien hospitalier à temps partiel
- 3 médecins  assistants. 
- 2 médecins  attachés.
- 8 Internes.
- 4 orthoptistes. 
- 2 infirmières.  

Contacts : 

Site de Morvan :

avenue Foch, 29200 Brest 
Secrétariat : 02 98 22 34 40 
Mail :ophtalmologie@chu-brest.fr

Site de Carhaix :

14 B Rue du Dr Menguy, 29270 Carhaix-Plouguer
Secrétariat : 02 98 99 23 20

Informations pratiques

Hôpital Morvan

2 Avenue Maréchal Foch
BrestFinistère, Bretagne 29200
France

Les spécialités

-Pédiatrie et Génétique médicale
-Gynécologie-Obstétrique-Médecine de la Reproduction                       
-Urgences pédiatriques
-Chirurgie pédiatrique, réanimation et néonatalogie
-Assistance médicale à la procréation
-Cancérologie
-Dermatologie - Allergologie
-Explorations fonctionnelles neurologiques
-Explorations fonctionnelles respiratoires
-Hématologie
-Médecine nucléaire
-Médecine physique et de réadaptation
-Odontologie - Centre de soins dentaires
-Ophtalmologie
-Oto-rhino-laryngologie
-Radiologie et Imagerie médicale 

 

 

Horaires d’ouverture :

Accueil : veuillez vous présenter directement aux bâtiments d'hospitalisation ou passer par le Bureau des Admissions - RDC- Bâtiment 5.

Le Bureau des Admissions est ouvert :

- Du lundi au vendredi, 8h00 - 17h30 

- Le samedis, 8h30 - 17h00

- Les dimanches et jours fériés, 14h00 - 18h00.

Le Service social est ouvert du lundi au vendredi, 8h30 - 17h00

Centre hospitalier de Carhaix

14B Rue du Docteur Menguy
Carhaix-PlouguerFinistère, Bretagne 29270
France

Consultations

-Anesthésie
-Chirurgie générale
-Chirurgie orthopédique
-Chirurgie plastique
-ORL
-Ophtalmologie
-Urologie
-Cardiologie - Épreuve d’effort
-Endocrinologie - Diabétologie
-Gynécologie-Obstétrique
-Consultations sage-femme (rééducation périnéale)
-Centre de planification et d’éducation familiale
-Pédiatrie
-Hématologie
-Hépato-gastro-entérologie
-Dermatologie
-Pneumologie
-Rhumatologie
-Gériatrie
-Consultations mémoire
-Conduites addictives
-Radiologie–échographies–scanner
-Doppler
-Électroencéphalogrammes
-Explorations fonctionnelles neurologiques

Hôspitalisations et visites :

Bureau des Admissions au sein du hall d'accueil, ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h30 et le samedi de 8h à 12h.
Tél : 02 98 99 20 72
Service Social du lundi au vendredi de 8h30 à 17h.