Nos talents

Docteur Jérémie Théreaux

Nos talents

Le 118e Congrès de Chirurgie a récompensé le docteur Jérémie Théreaux du prix de la meilleure communication orale pour son travail sur la réalité du suivi médical après chirurgie bariatrique. 

Chirurgie digestive : un prix d’excellence au 118e congrès de Chirurgie

Interview du Docteur Jérémie Théreaux

 

Dans quel cadre avez-vous décroché ce prix d’excellence ?

J’ai soumis un résumé dans la catégorie chirurgie bariatrique et présenté les résultats de mes recherches en séance plénière pour le congrès annuel de l’Association Française de Chirurgie. Je n’aurais pas pu obtenir ce prix sans la bourse de mobilité que m’octroie le CHRU de Brest, grâce à laquelle j’ai pu travailler à la CNAMTS pour mener cette étude à haut niveau de preuves. Je tiens à remercier Philippe El Saïr, le Pr Berthoux et le Pr Mottier pour la confiance qu’ils m’ont accordée.

 

Votre étude concerne le suivi médical suite à une chirurgie bariatrique…

Le message de cette présentation est clair : le suivi ambulatoire et hospitalier après une Chirurgie bariatrique est insuffisant, beaucoup de patients ne sont pas assez bien suivis sur le long terme. Or cette intervention nécessite un suivi à vie, et la première année est cruciale. Il faut savoir que de plus en plus de personnes ont et vont avoir recours à la chirurgie bariatrique. Selon la CNAMTS, dès 2017, ils seront déjà un demi-million à avoir été opérés en France !

 

Quelles sont les conséquences d’un mauvais suivi ?

Après l’opération, les patients peuvent rencontrer des carences, en vitamines B1 et B6, ou un manque de fer qui peut conduire à l’anémie : il est donc important de bien suivre le patient pour lui apporter les supplémentations dont il a besoin. Négliger ces apports peut avoir des conséquences graves, voire très graves dans certains cas. Un mauvais suivi peut résulter aussi en une reprise de poids après l’opération, il faut donc dépister les mauvaises habitudes alimentaires : on a besoin d’un encadrement global pour soutenir la personne si elle en a besoin.

 

Comment se déroule ce suivi postopératoire à la Cavale Blanche ?

Au plus près des recommandations de la Haute Autorité de la Santé. Notre force vient d’une étroite collaboration avec le service Nutrition du CHRU. Après l’opération, le patient est suivi par le chirurgien lors de rendez-vous de contrôle : un mois après l’opération, puis 6 mois et 1 an ensuite. Au cours de cette année, il sera reçu par des nutritionnistes à plusieurs reprises. Nous en profitons pour faire des prises de sang, une évaluation vitaminique… Le patient rencontre aussi un psychologue, car son opération peut apporter des bouleversements dans sa vie quotidienne, au niveau émotionnel, familial, social… Un an après l’opération, les rendez-vous de contrôle sont annuels, si le patient ne présente pas de difficultés particulières.

 

Que faire pour améliorer ce suivi à vie ?

 

Inclure le médecin généraliste semble une piste très sérieuse et envisageable selon l’Assurance Maladie : il pourrait assurer le rendez-vous annuel du patient, prescrire un bilan vitaminique tous les ans, renouveler son ordonnance pour les vitamines ou adresser le patient à l’hôpital s’il y a des complications.

 

La chirurgie bariatrique en chiffres

En 2015, à titre de comparaison : Chirurgie bariatrique : 50 000 patients opérés//Appendicite : 80 000 patients opérés

En 2017, 500 000 personnes auront eu recours à la chirurgie bariatrique

 

En 2017, 500 000 personnes auront eu recours à la chirurgie bariatrique