Vivre en Bretagne occidentale

La gastronomie brestoise

Vivre en Bretagne occidentale

La mer sur un plateau

Langoustines, araignées ou tourteaux, praires, bigorneaux, coquilles Saint-Jacques ou tout simplement poissons du jour… En Bretagne, les produits de la mer sont d’une fraîcheur incomparable. Les amateurs d’huîtres seront comblés par les creuses de la rade de Brest. Mais les huîtres les plus connues restent les Prat-Ar-Coum : elles se cultivent sur l’aber Benoît et ont un délicieux goût de noisette.

Terre d’abondance…

Le Finistère n’est pas seulement tourné vers la mer, il suffit pour s’en convaincre de faire un tour sur le grand marché de Saint-Renan, le samedi matin, ou sur celui de Brest, le dimanche matin. Le porc s’y décline sous toutes ses formes, faisant honneur à l’adage « Dans le cochon tout est bon ». Andouilles, saucisses fumées, en particulier celle de Molène et autres boudins et jambons, ces produits sont présents sur tous les étals. Certains chefs réinterprètent d’ailleurs les classiques avec brio, en concoctant des mariages originaux de produits de la mer avec ceux de la terre. Que les végétariens ne se découragent pas. Le département est une terre d’abondance pour les légumes, en particulier pour l’artichaut, le chou-fleur, la tomate et les haricots. Au rayon des fruits, coexistent de nombreuses variétés de pommes et de poires et, à la belle saison, les délicieuses fraises de Plougastel viennent égayer nos papilles.

 

…et traditions gourmandes

La gastronomie de la pointe bretonne ne serait pas ce qu’elle est sans les crêpes. Au froment, elles se dévorent sucrées tandis que les crêpes de blé noir sont en version salée. Il faut un sacré tour de main sur la « billig » (galétière en breton) pour réaliser ces « krampouezh », fines et craquantes. Au rayon desserts, le far a conquis toute la France par son moelleux. On se laisse également facilement tenter par le Kouign-amann, littéralement « gâteau au beurre », réalisé avec du beurre, du beurre et du beurre… Demi-sel, bien sûr ! S’y ajoutent un peu de farine et de sucre. Légèrement réchauffé, il est à la fois croustillant et fondant. Enfin, en hiver, les restaurants brestois mettent à l’honneur le Kig ha farz, plat traditionnel du pays léonard, mêlant bouillon, viandes, légumes et farce au sarrasin, mijoté de longues heures sur leurs fourneaux.

> Connaître les bonnes tables à Brest et dans ses environs : www.restaurateurs-pointe-bretagne.com