Actualités et dossiers spéciaux

Publié le 20 février 2017

Inserm - UMR 1078 : Claude Férec passe le flambeau

Vingt ans après la création de la 1re structure Inserm du Finistère, à Brest, le Professeur Claude Férec passe le flambeau de la direction de l’unité 1078 à Emmanuelle Génin, tout en y restant chercheur. 

Retour sur un parcours d’exception

Si aujourd’hui, l’unité médicale de recherche 1078 génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologies compte dans ses rangs 92 chercheurs, ingénieurs, professeurs, maîtres de conférences, post-doctorants et doctorants, il fut un temps où tout était à créer.Claude Férec commence à travailler sur la mucoviscidose en 1985 avec une conviction : la biologie moléculaire pourrait constituer un solide espoir de recherche. « Le gène était inconnu, la maladie mal comprise et les stratégies de recherche quasi inexistantes ». 

Pionnier de la recherche en génétique moléculaire

Depuis 1992, le professeur Claude Férec a permis de réduire de quelques mois à une semaine les délais de diagnostic de la mucoviscidose avec son travail de corrélation complexe génotype-phénotype dans la maladie. En 1996, il a lancé le développement de la recherche en génétique moléculaire humaine et en épidémiologie génétique et obtenu le tout premier contrat de recherche Inserm brestois. Depuis, il a décrit plus de 400 des 1950 mutations de la maladie. Pionnier du dépistage néonatal systématique, il a permis de doubler l’espérance de vie grâce à cette prise en charge plus précoce des patients. 

Chercheur, toujours

Ce passage de relais ne signe pas la fin de sa carrière. Il restera chercheur au sein de l’unité et s’investit dans l'ouverture de l'Institut brestois de recherche en bio-santé (IBRBS) qui regroupe l’ensemble de l’équipe Inserm dans un nouveau bâtiment. Son départ en retraite est prévu en 2019. « Je crois qu’il est important qu’une autre génération prenne les affaires en main, apporte de nouvelles idées, pose de nouvelles questions, mette en place de nouveau projets. C’est ce que vous allez maintenant faire avec Emmanuelle et l’avenir vous appartient ».

 

Chiffres

L’unité 1078 aujourd’hui

92 personnes dont :

53 permanents

19 doctorants

 

Dates clés

1985 : Début de la recherche sur la mucoviscidose par Claude Férec et Claudine Verlingue, technicienne.

1988 : Pionnier du dépistage néonatal systématique (250 tests positifs).

1996 : Premier Contrat de Recherche Inserm inauguré par Philippe Lazar.

2001 : Création de l’unité mixte INSERM-EMI 0115.

2004 : Création de l’UMR613, unité mixte Inserm, UBO et EFS. 

2008 : L’unité devient constituante de l’IFR148 ScInBioS (Sciences et Ingénierie en Biologie Santé).

2011 : Recréation de l’unité sous l’appellation « génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologie » (UMR1078)

2012 : 92 personnes travaillent dans l’unité notée A+ par l’AERES

2017 : Emmanuelle Génin prend la direction de l'unité

 

Emmanuelle Génin, directrice de l’UMR1078

Née à Paris, Emmanuelle Génin est passée par Normale Sup Lyon option biologie avant de faire un DEA à Paris. Elle a mené sa thèse sur le thème de l’apport de la consanguinité dans l’étude des malades humaines, dans le laboratoire de Josué Feingold, spécialiste de l’épidémiologie génétique.

Les analyses de génétique statistique constituent son domaine de prédilection. Après avoir travaillé sur la diversité génétique des populations au Centre d’étude du polymorphisme de la fondation Jean Dausset, son 1er travail avec Claude Férec porte sur l’âge des différentes mutations de la mucoviscidose.

 

Arrivée à l’Inserm de Brest en 2012

« Ces 5 dernières années nous ont permis de travailler ensemble au quotidien, de faire des projets communs. Nous avons préparé le dossier de renouvellement de l’Unité et choisi de créer une grande mono équipe -dirigée par Emmanuelle Génin, avec Marc Blondel comme adjoint — et une structuration en trois secteurs : BIG (Brest Integrated Genetic, piloté par Emmanuelle Génin), le groupe ECLA (dirigé par Laurent Corcos) et le groupe Levure (par Marc Blondel) avec le groupe transfert de gène dirigé par Tristan Montier ».

Professeur Férec 

 

« En arrivant à Brest en 2012, je n’imaginais pas prendre aujourd’hui la direction de l’unité. C’est un immense honneur pour moi de prendre la relève et je remercie Claude Férec de la confiance qu’il m’accorde en me confiant la barre. J’ai encore beaucoup à apprendre et je sais que je pourrai compter sur lui pour m’aider dans la conduite de ce beau navire et également sur des copilotes de talent, Marc Blondel et Laurent Corcos, ainsi que sur tous les membres de cette superbe équipe que Claude a constituée au cours du temps. Nous avons maintenant à écrire ensemble la suite de cette belle histoire».

Emmanuelle Génin